Sublime Conseil du Rite Moderne pour la France








Sublime Conseil du Rite Moderne pour la France
Membre de l’Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne
DECLARATION DE PRINCIPES
Le S.C.R.M.F. a pour mission de permettre aux Loges symboliques du Rite Français et aux Souverains Chapitres masculins, féminins et mixtes, travaillant respectivement selon les usages et rituels du Régulateur du Maçon et du Chevalier Maçon, approuvés par le G.O.F. en 1785 et le G.C.G.F. entre 1784 et 1786, de partager le fruit de leurs travaux et recherches, de se retrouver et d’échanger tous ensemble, d’offrir aux Maçons de toutes obédiences, juridictions, fédérations de Loges, ou Loges Libres et Souveraines, la connaissance des jours et lieux où ils pourront recevoir l’accueil fraternel de l’Orient ou la Vallée qu’ils désirent visiter, pour autant qu’ils possèdent les grades requis par rapport aux travaux auxquels ils souhaitent participer.

II

Le S.C.R.M.F. tient ses pouvoirs des fédérations de Loges Libres et de Souverains Chapitres qui ont décidé de s’unir à lui et entre eux, afin de maintenir, au sein de la Maçonnerie française, la tradition d’union fraternelle, de cheminement spirituel et de perfectionnement éthique, ouverte par les rédacteurs de la synthèse en sept grades du système initiatique qui a pris le nom de Rite Français ou Rite Moderne, et fut poursuivie depuis sans interruption au sein du Suprême Conseil du Rite Moderne pour le Brésil avec pratique, au titre du Ve ordre, d’un 8ème grade de Chevalier de l’Aigle Blanc et Noir, Inspecteur du Rite, et d’un 9e grade de Chevalier de la Sagesse, Grand Inspecteur du Rite.

III

L'autorité du S.C.R.M.F. en matière de grades symboliques et de grades de Sagesse n’est donc que le fruit de la confiance des Loges Libres et des Souverains Chapitres qui décident de leur adhésion puis de leur maintien, et de la reconnaissance internationale accordée par l’Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne, dans l’esprit de la Charte des grades de Sagesse adoptée à Barcelone le 12 juin 2011. Elle s’exerce, sans exclusivité, sur l'ensemble du territoire français, y compris les départements et territoires d’Outremer, et s’ils en font la demande les pays francophones.

IV

Dans l'accomplissement de sa tâche, le S.C.R.M.F. ne constitue aucune Loge ni aucun Chapitre mais apporte son soutien en matière d’instruction, de réflexion, de recherche, de communication, de publication, d’échanges, de traités avec les systèmes de perfectionnement propres à d’autres rites, et de relations internationales au sein du Rite Moderne, aux Loges Libres et aux Souverains Chapitres, membres des fédérations qui ont souhaité s’agréger à lui.

V

Le S.C.R.M.F. n'admet comme adhérents que des fédérations de Loges ou de Chapitres, lesquelles disposent elles-mêmes du statut d’association et traitent dans ce cadre de manière autonome leur gestion administrative et financière. Chaque fédération dispose d’une représentation identique au sein de la confédération, quelque soit le nombre de Loges ou de Chapitres qu’elle assemble.
Quelque soit la fonction occupée au sein des Loges, des Chapitres, des fédérations et de la confédération, le seul titre en vigueur est celui de Frère ou Sœur. Excepté durant le cours des cérémonies, où il est conforme à la dénomination indiquée dans le rituel.

VI

Le système propre au Rite Français étant constitué de 3 grades symboliques, 4 grades de Sagesse et un 5e ordre, le S.C.R.M.F. s’interdit toute ingérence au sein des Loges, Grandes Loges, Grands Orients, Chapitres, Grands Chapitres et autres juridictions, sans exclure de répondre à toute invitation ou consultation éventuelle.

Il n’intervient pas non plus au sein des Chapitres et des fédérations qu’il assemble, en dehors des invitations qu’il peut recevoir ou plaintes éventuelles qu’il lui serait demandé d’examiner et mettant en cause deux fédérations distinctes. Il peut décider d’accueillir de nouvelles fédérations ou de retirer à telle fédération qui ne respecterait plus l’esprit de la Charte de Barcelone, la possibilité de se référer à son autorité morale et à celle de l’Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne.

En revanche, il est la seule autorité habilitée à administrer et transmettre régulièrement les grades relevant du 5e ordre, en liaison avec l’Académie du 5e ordre de l’Union Maçonnique Universelle.

VII

Le S.C.R.M.F. édite des rituels pour toutes les cérémonies, afin de clarifier pour chaque officier leur mise en oeuvre, examine toutes les questions relatives aux différents moyens d’assurer une bonne expression du symbolisme propre au rite, favorise la réalisation des décors, bijoux et tableaux, recommande les possibilités d’accueil des visiteurs disposant de grades propres à d’autres systèmes, au sein des Chapitres. Chaque Loge Libre et chaque Souverain Chapitre restant maître de déterminer, dans ce cadre, qui il souhaite accueillir, et ses usages en matière d’accueil des visiteurs, quel que soit leur grade ou leur fonction.
Le S.C.R.M.F. est ainsi heureux de mettre à la disposition des Maçons français de tradition une portion inaltérée du riche héritage qu'ils doivent à leurs prédé­cesseurs dans l'Ordre, portion de grande valeur qui contribuera au perfectionnement de leurs connaissances et de leurs vertus, à un constant travail sur eux-mêmes d’humilité, à une meilleure approche d’un juste comportement dans chaque circonstance de la vie, à une plus large ouverture vis à vis des autres et surtout de ceux dont les opinions diffèrent d’avec les leurs, enfin au rayonnement de la Maçonnerie Universelle.

Sa devise : « Exaltat Humiles » est destinée à illustrer le sens du cheminement initiatique auquel il convie tous ceux qui souhaitent adhérer aux Loges Libres et Souverains Chapitres qui se sont placés sous son autorité morale.


No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada