Les Grades de Sagesse en France,


Les Grades de Sagesse en France,



Un an après l’appel de Barcelone
Lors du 1er congrès fondateur de l’Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne, en juin 2011, l’appel de Barcelone invitait tous les membres de l’UMURM, d’Europe comme d’Amérique, à faire des Grades de Sagesse du Rite Moderne un instrument de rencontre, de paix et de fraternité universelle.

Parmi les pays pratiquant le Rite Moderne qui ont répondu à l’appel du T.I.F. Jose Maria Bonachi Batalla, Souverain Grand Inspecteur Général du Suprême Conseil du Rite Moderne pour le Brésil et Président de l’UMURM, il y avait bien entendu la France, représentée par le Sublime Conseil du Rite Moderne. Lors de son congrès réuni à Nice les 1er et 2 juin 2012, le SCRM a reconduit pour six ans comme Grand Inspecteur Général le F. Hervé Vigier, lequel a immédiatement investi son nouveau Grand Collège d’Officiers, en présence du F. Yves Bannel, Grand Inspecteur Général du Grand Chapitre d’Espagne.  

Fotos de la Recepción a Caballero de la Sabiduría en Niza

Le F. Yves Bannel a salué l’esprit d’ouverture qui anime le SCRM, lequel assemble à travers neuf Souverains Chapitres masculins et deux Souverains Chapitres mixtes, Frères et Sœurs issus en Loges symboliques de la Grande Loge Nationale Française, de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, du Grand Orient de France, de la Grande Loge Unie d’Angleterre, de la Grande Loge d’Espagne, du Grand Orient Ibérique, du Grand Orient de Catalogne, de l’Alliance des Loges Symboliques, de l’Alliance Maçonnique Universelle, du Groupement Maçonnique de Loges Mixtes et Indépendantes. Situation malheureusement exceptionnelle malgré la vocation de l’Ordre à assembler ce qui est épars et à conduire sur les chemins d’une fraternité universelle.

Le F. Hervé Vigier a remercié l’UMURM pour sa confiance et rappelé les fondements qui ont présidé à cette union et garantissent la solidité de ses fondations :

-          Le respect le plus attentif de l’esprit de la synthèse effectuée entre 1784 et 1786 par le Grand Chapitre Général de France et ses Souverains Chapitres fondateurs.

-           La prise en charge, au niveau du 5e ordre, de la tradition conservée par le Brésil, à travers les Réceptions aux grades de Chevalier de l’Aigle Blanc et Noir, Inspecteur du Rite, et Chevalier de la Sagesse, Grand Inspecteur du Rite ;

-          L’absolu respect de la conception du Rite Français, explicité dans le discours historique du grade de Chevalier Rose-Croix, rappelant que toutes les connaissances maçonniques sont déjà déposées au sein des trois grades symboliques, et que les Grades de Sagesse ne constituent qu’un chemin complémentaire tourné vers l’humilité, l’accueil et la quête spirituelle ;

-          L’ouverture vers toutes les autres fédérations ou juridictions animées par la culture de la même tradition, et plus largement tous les autres systèmes de perfectionnement désireux d’établir des échanges, en dehors des chemins de perdition du syncrétisme ;

-          Le refus d’agréger en son sein tous ceux qui se sont saisis de leur glaive et ont cherché à s’ériger en justicier vis-à-vis des autres, au lieu de travailler sur eux-mêmes ; tous ceux qui travestissent la tradition du Rite en modifiant ses cérémonies ou refermant sa volonté d’accueil de toutes les sensibilités.

Le vent puissant qui avait fait suite à l’appel de Barcelone a donc encore soufflé au sein de l’UMURM, laquelle se propose, forte de son développement à travers l’Europe et l’Amérique du Sud, de réunir durant l’hiver un nouveau congrès international en son siège de Barcelone.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada